Bonjour à tous.

Je vais éssayer de vous livrer mes souvenirs moi aussi  au sujet de cette grotte, mais n'ayant pas le lyrisme de Bernard j'espère que vous irez mlagré tout au bout de cet article!

J'ai du mal à me rappeler la première fois ou j'y suis monté. Je pense que çà devait être avec mes parents, mes oncles et tantes un été bien entendu. Cette grotte revenait souvent dans les conversations de la famille et son évocation avait quelque chose de mystèrieux. Et puis avouons le dés que nous sortons de nos maisons dans notre village, la vue des couronnes barrant l'horizon est un véritable appel à les explorer.

Ensuite avec l'adoléscence, en compagnie de mes cousins Matthias et Olivier , notre intrépidité nous y a conduit plusieurs fois. Chaque fois c'était un épreuve physique: partir du village avec le sac à dos, monter à Montredon par le sentier des oiseaux, éssayer de repérer un passage le moins pénible possible pour démarrer l'ascencion à partir du Dévés (c'est de toute façon impossible ils le sont tous), trouver cet escalier qui permet d'accèder à la corniche du conféssional et enfin ramper sous l'aubépine qui barre l'accès à la grotte.

Et là éffectivement la vue est sublime mais on se retourne vite pour regarder la paroi et le sol. Les traces des pics, les emplacements des poutres, les rigoles de drainage au sol etc.

En redéscendant deux choix se présentent soit revenir sur ses pas soit emprunter ce petit bout de corniche un peu dangereux qui conduit à une petite source lovée dans un creux de rocher. Un minuscule réceptacle semble creusé dans la roche pour receuillir le précieux liquide. Rosa ALDEBERT m'a raconté qu'elle y buvait souvent, avec un brin d'herbe pour faire une paille, lorsqu'elle gardait le troupeau. Toujours sur cet itinéraire le chemin moutonnier qui suit serpente au pied des couronnes jusqu'a pins de Fontalbe.

J'y suis monté plusieurs fois par la suite, j'y ai même dormi. Mais c'est une autre épreuve.... Il faut monter bien plus d'affaires que pour une escapade d'une demi-journée! Le sac de couchage indispensable ne gomme pas les irrégularités du rocher et on passe une partie de la nuit a trouver la position du corps et l'emplacement idéal pour entammer le sommeil. Seulement en été le soleil se lève tôt et l'aube encore plus tôt. La position surélevée de la grotte par rapport au village fait que les premières lueurs sont pour nous...

Ensuite par un miracle tenant de l'acoustique et de la géométrie de la grotte tous les sons du village sont amplifiés. Aucun espoir de continuer un bout de sommeil. A l'époque Maria PAUTARD avait un chienne dénomée LOUKIE qui aboyait souvent surtout au passage de certaines personnnes qui s'amusaient systématiquement à l'énerver. Donc comme au théatre antique d'ORANGE pas besoin de micros pour être sur scène.

Au final dépité et fatigué je suis redéscendu avec mon WALKMANN sur la corniche du conféssionnal admirer, assis, le lever du soleil en écoutant DIRE STRAITS: ce fût le meilleur moment de mes vacances cette année là!

La dernière fois que j'y suis monté c'était il y a trois ans à peu près, en discuttant de la grotte avec Jacques ATGER le sujet à dérivé sur les ruines du château et je lui ai proposé d'y aller et de prendre des photos. Un peu plus bas que la grotte au pied des couronnes subsite un morceau de mur avec à moitié enfoui sous les pierres un linteau de porte en forme de voute. La construction ne semble pas bien grande et elle est camoflée dans un bosquet.

GROTTE_FEES

MUR_CHATEAU

CLEDE_3

On peut remarquer au niveau du DEVES un clède en bordure du replat dans l'alignement de la grotte. Ce qui est étrange c'est que ses murs sont composés de deux rangées de taille différente. Les murs de la construction la plus vaste sont en pierres taillées et de dimensions conséquentes. Le reste de la maçonnerie est en pierre plus petites et plus grossières similaires à celles que l'on trouve dans les murs des bergeries qui sont à flanc du causse. Ce peut il que ce soit les restes d'un poste avancé datant du chateau et que les murs aient été réutilisés bien plus tard pour faire une bergerie ou un abri?

Au sujet du débroussaillage de l'accès je suis partant pour y participer mais en hiver! Depuis mes 40 ans et sans savoir pourquoi j'ai développé un phobie des serpents.

Les deux dernières fois ou j'y suis monté j'ai renoncé a continuer au niveau du conféssional car de magnifiques couleuvres de Montpellier s'y trouvaient!!

Et la panique ou se sont elles cachées et par ou fuir pour les éviter? La place et les itinéraires bis ne sont pas nombreux!

Bonne soirée.