Logo_Def_Email

La Ligne Florac - Sainte-Cécile-d'Andorge est une ancienne ligne ferroviaire française à écartement métrique et à voie unique. Construite sur les départements de la Lozère et du Gard, elle était exploitée par la Compagnie de chemins de fer départementaux.
Longue d'une cinquantaine de kilomètres, elle relia de 1909 à 1968 Florac, la sous-préfecture de la Lozère à Sainte-Cécile-d'Andorge dans le Gard, en correspondance avec la Ligne des Cévennes, exploitée par la compagnie PLM puis la SNCF.

Étude et concession de la ligne
La première évocation d'une ligne de chemin de fer passant par Florac date de 1879, lorsque le ministre des travaux publics Charles de Freycinet lance le Plan Freycinet, qui prévoyait d'emmener le chemin de fer à toutes les sous-préfecture de France et au maximum de chefs-lieux de canton pour désenclaver les régions reculées françaises.
Le plan prévoyait une ligne à voie normale en continuité de la ligne Alès - Anduze, qui prolongerait la ligne d'Anduze à Millau avec une antenne vers Florac en passant par la Vallée Française et les Gorges de la Jonte.
Devant le refus de la Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), qui exploitait déjà les lignes du Gard et la Ligne des Cévennes, de prendre la concession de cette ligne jugée peu rentable, un tracé à voie métrique entre Florac et Sainte-Cécile-d'Andorge fut étudié.
La construction en voie métrique permettait de faire des courbes de faible rayon, et donc de faire baisser les coûts de construction. La prolongation de la ligne jusqu'à Mende fut envisagée, mais les projets n'ont jamais abouti.
La ligne est finalement concédée le 20 février 1904 à la Compagnie de chemins de fer départementaux (CFD), qui exploite déjà plusieurs réseaux de moyenne montagne à voie métrique, notamment le réseau du Vivarais dans l'Ardèche. La déclaration d'utilité publique se fera le 18 avril de la même année.

plan-CFD


Les travaux
Les travaux commencent dès juin 1904.
Pour effectuer les travaux de pose du ballast et des voies, la CFD fit venir deux locomotives de type 030 du réseau du Vivarais.
La ligne a été construite avec des rails de type Vignole en acier de 25 kg/m en section de 12m, posés sur 15 traverses de chêne traitées au créosote par section de rail.
Le ballast, d'une épaisseur de 35 cm était composé de pierres cassées sur la portion Florac - Jalcreste et de graviers de rivière cassés mélangés avec du sable le reste du parcours.
La ligne a été totalement construite à main d'hommes, avec pelles, pioches et parfois des bâtons de dynamite.
De nombreux murs de soutènement, essentiellement en pierre sèche, ainsi que plusieurs viaducs et tunnels ont été nécessaires pour venir à bout du relief escarpé des Cévennes lozériennes.
Les travaux se terminèrent en 1909, mais beaucoup de finitions restaient à faire : pose des garde-fous sur les viaduc, tranchées pour l'écoulement des eaux, barrière de passage à niveaux...
Les premiers trains étaient composés de matériel venant d'autres réseaux de la compagnie CFD, cela jusqu'à l'arrivée du matériel roulant.

L'inauguration
La ligne est ouverte au trafic le 24 juillet 1909. L'inauguration officielle eut lieu le 8 août 1909 avec les personnalités du département, avec au premier plan Jean Monestier, président du Conseil Général.
Après être passé sous un arc de triomphe de verdure et de fleurs portant la mention Honneur à Jean Monestier, celui-ci présida sur l'Esplanade de Florac un banquet "Patriotique et démocratique" où les notables de l'époque lui rendirent hommage pour son engagement envers la création de la ligne.
Le train de l'inauguration comportait seulement deux voitures. Il s'agissait de deux voitures salons de la compagnie CFD. Le reste du matériel roulant commandé deux ans plus tôt n'arriva qu'en août 1909.
Le train inaugural fut donc composé de deux voitures salon expédiées à grand frais du réseau du Vivarais et de Seine-et-Marne, tractées par une locomotive Mallet de type 120-020, . La population locale fut quant à elle, transportée en partie par les wagons-tombereaux utilisés par le chantier.

0-inauguration_Ligne_Florac_-_Sainte-Cécile-d'Andorge


Les débuts
Ouverte au trafic le 24 juillet 1909, la ligne sera ainsi exploitée par les CFD jusqu'à sa fermeture le 31 mars 1968.
En gare de Sainte-Cécile-d'Andorge, se faisait la jonction avec le réseau PLM. Les voyageurs devaient changer de train, les marchandises transbordées, dans les wagons à voie normale.
À l'origine, le trafic était assuré par 3 trains mixtes quotidiens (voyageurs et marchandises), tractés par des locomotives à vapeur système Mallet, type 120 + 020 T. La ligne était parcourue en 2h30 environ, pour une distance de 49 kilomètres.

Le trafic marchandise
Le trafic marchandise se composait selon les saisons de transport de bois (châtaignier et pin, pour soutenir les galeries des mines des Cévennes proches, minerais issu de la mine de Ramponnenche (proche de Florac), de la Baryte provenant de la mine exploitée à Jalcreste et à destination du Nord de la France. Il y avait mais aussi des prunes, châtaignes et cèpes secs.
Les marchandises étaient transbordées manuellement à Sainte-Cécile-d'Andorge. Les jours de marchés à Florac, un train spécial amenait les animaux pour la vente et les ramenait vers leurs nouveaux propriétaires.

A la fermeture de la ligne, une partie du matériel a été sauvegardé pour être utilisé sur des réseaux touristiques.

 

SOUVENIRS

Celine Jarretou :
Je ne rappelle plus quand je l'ai parcouru à pied exactement, mais je me rappelle avoir vu une maison au bord de la ligne vers le Collet de Dèze qui était remplie de sous-vêtements de l'époque ( gaines, jarretière s, ancien soutiens gorge ....) trop rigolo !!!!!! Je devais avoir entre 10 et 15 ans.

 

Michel Felgeirolles
Pour la petite histoire, c'est moi qui est fait brûler les wagons au collet et à St Cécile pour l'entreprise LEYRIS ferrailleur a Tamaris , la ferraille partait en Italie et les rails à l'étang de Thau et j'ai ramassé les traverses de toute la voie pour être refaite en Ardèche , c'est un médecin en association qui a acheter les michelines , j'avais 5 francs par traverse et 20 francs par wagons bruler

 

32885a4b  100104051213482745180448

 

 

L'itinéraire 

Dép

Objet

Libellé

Altitude   en m

Pk

Lozère

Gare

Florac

540

0 vers Sainte Cécile d'Andorge 

Lozère

Gare

La Salle Prunet  

 

2,400

Lozère

Viaduc

de la Salle Prunet

 

3,640

Lozère

Gare

Saint Julien d'Arpaon

616

8,028

Lozère

Tunnel

dénomination inconnue

 

12,000

Lozère

Gare

Les Crozes

 

12,220

Lozère

Tunnel

des Crozes

 

14,000

Lozère

Gare

Cassagnas_Barre  

696

15,590

Lozère

Château d'eau

Cassagnas_Barre

 

15,600

Lozère

Viaduc

du Blocard

 

20,320

Lozère

Gare

Le Rouve_Jalcreste

788

21,655

Lozère

Tunnel

de Jalcreste

 

21,920

Lozère

Passage à niveau

0

 

24,480

Lozère

Tunnel

de Cros_Marveillac

 

24,500

Lozère

Gare

Saint Privat de Vallongue

610

27,728

Lozère

Tunnel

de la Vignette

 

30,200

Lozère

Arrêt

La Vignette  

 

30,500

Lozère

Viaduc

sur le Mesmin

 

30,686

Lozère

Mur de soutènement

de Saint Frézal de Ventalon

 

31,200

Lozère

Tunnel

de Saint Frézal de Ventalon

 

31,400

Lozère

Gare

Saint Frézal de Ventalon

500

31,587

Lozère

Viaduc

de Cessenades

 

32,800

Lozère

Viaduc

de Corbières

 

35,715

Lozère

Gare

Saint Hilaire de Lavit

384

36,392

Lozère

Gare

Saint Michel de Dèze

 

39,397

Lozère

Viaduc

du Collet de Dèze

 

42,025

Lozère

Gare

Le Collet de Dèze

311

42,502

Lozère

Viaduc

de Servière

 

43,288

Lozère

Lieux d'aisances

de la Devèze

 

45,547

Lozère

Gare

La Devèze

 

45,557

Lozère

Viaduc

de la Devèze

 

45,980

Lozère

Tunnel

de Bramefont

 

47,500

Lozère

Viaduc

de l'Andorge

 

48,405

Gard

Gare

Sainte Cécile d'Andorge

290,800

652,544  de Paris_Gare de Lyon 
48,873  de Florac 

 

Cartes souvenirs

 

CFD_L_325

 

Ste Cécile d'Andorge

0-0Ste cécile  0-ste céccile

St Hilaire de lavit

1-ast_hilaire de mavit_01

Le Collet de Dèze

 

2-Collet-de-dèze-1 1-collet_1 1-collet_2 gabriac

 

 St Frézal de Ventalon

2-st frezal3  2-st-frézal-de-Venatlon1

2-St-Frézal-de-Ventalon%201 2-st frezal 

3a-Cros-Marveillac-PN1  3a-Cros-Marveillac-PN

le passage à niveau de Cros-Marveillac

St Privat de Vallongue

3-st_Privat vallongue - 1 0  4a-viaduc_du_Blocard

 Le Rouve-Jalcreste

 

4-jalcreste  4-jalcrete

Cassagnas

 

5-cassagnas

St Julien d'Arpaon

7-saint-julien-d-arpaon_10-1954

La Salle-Prunet

8-la salle prunet

Florac

9-Florac-5-  9-Florac-1-

9-Florac-6-  9-Florac-2-

9-Florac-3-